Autisme France Association reconnue d'utilité publique
 
 
 
 
 
 

Les Journées de l'autisme 2004

Les 15 et 16 mai 2004…

Sous le haut patronage de Monsieur Jacques Chirac, Président de la République…

Parrainée par Pierre Mondy et Isabelle Giordanno…

Organisé conjointement par Autisme France .et Sésame Autisme avec le soutien de la Fondation France Télécom…

Et sous le label « cause d’intérêt général » sur décision de Monsieur Jean-Pierre Raffarin, premier ministre…

A eu lieu la quatrième édition de l’événement « Les journées de l’autisme ».

Les objectifs définis pour les Journées de l’autisme 2004 étaient:
  • Sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics aux problèmes particuliers des personnes autistes
  • Demander pour les personnes autistes l’accès à un diagnostic précoce
  • Se mobiliser afin que les personnes autistes bénéficient, au plus tôt, de prises en charge adaptées à leur handicap et ne soient plus exclues de la société.
Cette année encore, vous avez été nombreux à vous mobiliser pour que ces journées soient un succès…

Ainsi 160 (chiffre provisoire du comité d’organisation) manifestations déroulées en région pendant le week-end ont donné toutes leurs forces de proximité à l’événement et ont renforcé le rassemblement national.

Les retours d’informations de nos associations partenaires et/ou affiliées en région démontrent majoritairement une satisfaction et disent l’utilité de ces journées pour la sensibilisation et l’information aux familles. Il nous faudra attendre le bilan du comité d’organisation pour connaître les retombées en terme de dons.

Le rassemblement national a eu lieu le samedi à Paris sur le champ de Mars où était organisé un concert gratuit et un village de l’autisme constitué de 41 stands dont les associations, les professionnels (centre de formations, etc…) et une garderie avec animation pour les personnes autistes.

Sur le podium animé par Albert Algoud,

Pierre Mondy, le parrain des journées, bien informé et conscient de la situation française, a manifesté son soutien à la cause, et ouvert ainsi l’aspect revendicatif et solidaire de l’événement.

Les personnalités politiques, Madame Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, représentée par Mme Mélanie Batisse, conseillère technique, et Madame Pénélope Komitès, adjointe au Maire de Paris, chargée des personnes handicapées ont fait part de leur politique à l’égard des personnes autistes…

Alors les artistes nous ont rappelé l’aspect festif des journées, notre besoin d’évasion et nous ont fait voyager dans une belle prestation musicale…

4 000 personnes sont venues visiter le village de l’autisme à Paris et nous remercions la présence de Monsieur Jean-François Chossy parmi eux.

Tous les ans nous constatons une sensible augmentation des visiteurs dont une majorité de familles concernées, mais aussi des professionnels, des étudiants et des citoyens ordinaires venus s’informer plus précisément suite à la sensibilisation relayée par les médias.

Cette année encore, beaucoup de parents isolés dans la détresse du non diagnostic et du non accueil pour leurs enfants (souvent adultes pour le non accueil) sont venus aux journées chercher de l’information, du soutien et de l’espoir. Pour certains c’était la première approche dans le monde associatif…

Et pour nous, le rappel, si besoin était, de ne jamais baisser les bras, de poursuivre avec ferveur la défense de nos idées constructives et de continuer à aller à la rencontre des familles pour les aider.

Car en parallèle des objectifs définis et annoncés, les journées de l’autisme ont bien un autre rôle des plus importants, celui d’accueillir, d’informer et d’orienter les familles ; ces familles qui nous font mesurer régulièrement le retard de la France quant à l’autisme.

Et les journées servent aussi à dénoncer cela, puisque tous les ans, les médias sont de plus en plus nombreux à relayer l’information en portant chez tous les citoyens français, nos témoignages et nos revendications mais aussi nos expériences réussies qui disent tous les possibles.

A l’heure où plus personne n’ignore la médiacratie, espérons des retombées positives…

Toutefois, il faut bien avouer au moins une déception pour ces journées, le reportage diffusé dans le journal de 20 H de France 2 qui allait à l’encontre des objectifs des journées.

Avouons aussi un grand étonnement à la lecture de l’article du monde du 15mai qui affirme que le diagnostic est posé à un enfant atteint d’autisme vers 32 mois en France situant ainsi notre pays devant le royaume Uni et les Etats-Unis… On aimerait constater cela sur le terrain autant qu’on aimerait connaître les sources de cette affirmation !!!

Beaucoup de parents ont exprimé leur colère à ces sujets, et nous ne pouvons que comprendre.

Il est bien évident que le comité d’organisation des journées ne peut pas être tenu responsable de ces faits.

Faut-il prendre les journalistes pour cible ? Attention de ne pas se tromper de débat… Les informations qui nous font frémir sont le témoignage du désordre français concernant l’autisme.

La liberté d’expression est un droit fondamental… Même quand certaines expressions nous donnent la nausée, nous avons le devoir de respecter la loi. Gageons alors sur la liberté de réception ! Les informations qui nous font frémir sont minimes à côté de toutes celles que nous approuvons et qui ont été données pendant ces journées ; d’ailleurs, saluons au passage le journal de FR3 pour son excellent reportage et son invitation sur le plateau de notre présidente Evelyne Friedel, saluons aussi les interventions d’Isabelle Fenaux et d’Albert Algoud à l’émission « C’est au programme » et tant d’autres seraient à citer…

Une sensibilisation à l’autisme a été faite aussi auprès des enfants et adolescents dans les écoles par le biais d’un concours via » Internet soutenu par le ministère de l’Education Nationale

" Explique l'autisme à ton copain "

Les projets lauréats 2004 sont :

Pour la catégorie 15 ans et plus :

Lycée les Pannevelles de Provins http://touchelenez.free.fr/Accueuil-2.jpg

Pour la catégorie 6/10 ans :

Ecole de la Gazelle de Nîmes http://www.scolagora.com/lagazelle/clis.jp

Par une médiation sollicitée et appuyée sur un dossier de presse très complet qui expliquait clairement l’autisme et la situation française, qui donnait une bibliographie sérieuse puis les présentations et revendications des associations en préambule du programme des journées…

Par des outils promotionnels… Par le soutien de personnalités…Par le concours organisé pour les plus jeunes…Le regard porté sur les personnes autistes par les français ainsi que leur connaissance du handicap s’améliorent.

Cette année encore les journées de l’autisme ont permis une bonne sensibilisation à notre cause.

Merci à tous pour votre mobilisation et rendez-vous l’année prochaine !

Informations et chiffres clés

La promotion des journées de l’autisme :

Affichage : 1 269 panneaux 4 X 3 visibles partout en France entre le 26 avril et le 18 mai

Presse : 17 parutions de l’annonce presse

Cinéma : diffusion du film dans 209 salles entre le 26 avril et le 19 mai

Télévision : diffusion du film sur 18 chaînes (211 passages)

Radio : Diffusion du spot sur 6 stations nationales (100 passages) et 86 stations régionales (510 passages)

Valorisation des espaces publicitaires offerts : plus d’1 million d’euros

La couverture presse (bilan provisoire) :

Télévision : 23 journaux télévisés et 8 émissions

Radio : 18 journaux d’information et 20 émissions

Presse écrite : 272 articles
 
Dernière modification : 22/08/2011

DON EN LIGNE

> Faire un don en ligne
en cliquant ici

 

COTISATION

> Payer votre cotisation
en cliquant ici

 

SERVICE JURIDIQUE

SOS
Réservé aux adhérents

> Renseignements complémen-taires


> Chronique du scandale ordinaire
 

NOTRE REVUE

LA LETTRE D'AUTISME FRANCE

Couv_Revue_69_BD

 

NOS PARTENAIRES












 

LIENS UTILES






 


Vos recherches via veosearch génèrent des revenus qui seront versés directement à Autisme France. Vous pouvez visualiser quotidiennement le montant généré.