Autisme France Association reconnue d'utilité publique
 
 
 
 
 
 

Editorial de la revue

Éditorial revue 72

 

Nos pensées vont d’abord à la famille d’Evelyne Nové : Agnès Woimant lui rend hommage dans cette revue. Cette grande militante qui fut administratrice d’Autisme France et nous a représentés au CNCPH et au Comité d’Entente nous a à tous, et surtout à moi, beaucoup appris. Elle a été, entre autres choses, à l’origine de la réflexion et de la mise en œuvre de la place d’un service à domicile dans l’accompagnement d’enfants autistes. Cette piste se développe maintenant, grâce à d’autres associations et à Handéo qui a monté une étude sur le sujet. Toujours pionnière, jusqu’au bout, pour défendre l’exemplarité de la qualité de vie de nos enfants, à tout âge.

 

Nos inquiétudes sur la concertation autour du plan 4 demeurent. Nous regrettons l’absence de ligne directrice forte, le temps perdu alors que chacun devrait se concentrer sur les enjeux majeurs : diagnostiquer, former à l’autisme, contrôler la qualité des services, faire le tour des listes d’attente pour faire disparaître les ruptures de parcours. Au lieu de structurer débats et choix autour de ces urgences absolues, on affiche le souhait de diluer l’autisme dans les troubles neuro-développementaux et la politique générale du handicap : ce comportement montre le peu de cas qui est fait de la détresse des familles, de la réponse à apporter aux besoins des personnes autistes, pourtant expliquée dans des recommandations officielles, d’autant que dans l’immédiat, aucun financement ne semble prévu pour le plan 4.

 

Ces inquiétudes vont avec nos interrogations sur d’autres chantiers majeurs : le lien à faire entre le chantier SERAFIN et le référentiel autisme annexé à l’instruction aux ARS du 18 décembre 2015, la réponse accompagnée pour tous, dont ne nous voyons pas les objectifs, alors même que la majorité des personnes sans solution sont autistes, le nouveau certificat médical MDPH qui ne prend toujours pas en compte les troubles du spectre de l’autisme, ou les nouveaux critères d’éligibilité à la PCH, qui aggravent encore la situation de nos enfants.

 

Nous vous invitons tous à notre congrès 2017 : la société inclusive, c’est aussi pour les personnes autistes. Nous sommes en cette fin 2017, très loin du compte.

 

Danièle Langloys et le Conseil d’Administration

 

 

 
Dernière modification : 10/01/2018

DON EN LIGNE

> Faire un don en ligne
en cliquant ici

 

COTISATION

> Payer votre cotisation
en cliquant ici

 

SERVICE JURIDIQUE

SOS
Réservé aux adhérents

> Renseignements complémen-taires


> Chronique du scandale ordinaire
 

NOTRE REVUE

LA LETTRE D'AUTISME FRANCE

Couv_Revue_69_BD

 

NOS PARTENAIRES












 

LIENS UTILES






 


Vos recherches via veosearch génèrent des revenus qui seront versés directement à Autisme France. Vous pouvez visualiser quotidiennement le montant généré.